whatsapp | 300 Recettes De Cuisine | GOTTHARD - "Bye Bye Caroline"
Accueil > Critiques > Critiques séries > Titans : la série du DC Universe a du potentiel

Titans : la série du DC Universe a du potentiel

CRITIQUE SÉRIE – Dans « Titans », Robin devra mener un groupe de jeunes super-héros, parmi lesquels se trouve Rachel, la véritable héroïne d’un premier épisode rassurant sur la suite de la série.

Avec Titans, DC lance sa première série originale destinée à sa plateforme de streaming, DC Universe. Autant dire que la série est attendue au tournant, bien que sa réception ne devrait, au final, pas être si déterminante. La plateforme a pour vocation d’attirer les fans de DC qui pourront y découvrir les films et séries déjà produit.e.s, ainsi que de nouvelles œuvres. Titans, bien qu’étant la première, n’est que l’initiatrice puisque verront par la suite le jour les séries Doom Patrol et Swamp Thing. Bonne nouvelle, à la vue du premier épisode, Titans parvient à faire oublier le scepticisme qui entourait le show à la vue des différents trailer.

« f*ck Batman » et welcome Rachel

Déjà, Titans, qui doit mettre en scène un groupe de jeunes super-héros avec Robin à leur tête, a eu « l’audace » de mettre ce dernier plus en retrait qu’on pouvait le penser. On évite ainsi l’origin story du personnage, bien connu des fans. Car si son passé est simplement évoqué par le biais des rêves de Rachel Roth (future Raven et véritable héroïne de ce premier épisode), permettant une rapide piqûre de rappel (Robin, alias Dick Grayson, travaillait dans un cirque avec ses parents et les a vu mourir sous ses yeux), Titans présente un Robin loin d’être glorieux. Ayant quitté Gotham et décidé de mettre un terme à sa collaboration avec Batman, dont il commençait vraisemblablement à prendre les mauvaises habitudes, Dick Grayson arrive à Detroit en tant que simple flic, réticent à l’idée d’avoir une nouvelle coéquipière. Il ne faudra pas longtemps avant que son instinct de justicier ne reprenne le dessus et qu’il enfile le costume de Robin pour balancer deux-trois mandales à une bande de loubards, et corriger leur leader, violent avec son enfant.

Titans (épisode 1) : le DC Universe tient sa première série

On l’aura compris, Robin sera dans Titans un protecteur et un guide pour la jeunesse. C’est dans cette optique que la série se centre alors sur Rachel, une adolescente qui vit avec sa mère et pense avoir en elle un mal, une créature démoniaque, prête à surgir pour la défendre. Un mal qui a du bon donc, puisque c’est cette double personnalité qui permettra à Rachel déchaper à plusieurs dangers. Sans être d’une grande originalité – l’adolescente qui va mal et ne sait pas encore contrôler son pouvoir, on connaît -, l’histoire de Rachel a au moins le don de provoquer une empathie immédiate. Elle est, en effet, durant ce pilote, l’incarnation de la jeunesse en perte de repaire et livrée à elle-même. Un personnage bien aidé par son interprète, Teagan Croft, à surveiller.

De plus, le parcours chaotique de la jeune fille, entre la fuite de son foyer et la violence à laquelle elle sera soumise, donne une tonalité sombre et mature, comme le prônait la promotion de la série. D’ailleurs, avec un épisode qui se déroule en grande majorité durant des nuits pluvieuses et dans des rues poisseuses, on retrouve avec plaisir l’atmosphère de The Killing. Comme avec Seattle dans cette dernière, Detroit offre ici un décor parfait pour le show.

Titans (épisode 1) : le DC Universe tient sa première série

Dès lors, la relation qui va se nouer entre Rachel et Robin permet une première accroche efficace, ponctuée de certaines subtilités ; Rachel parvenant à s’en sortir, en partie par elle-même, sans être entièrement dépendante de Robin. Au-delà de cela, Titans convainc dans ses scènes d’action, bien moins kitchs et risibles qu’on pouvait le craindre. Le fameux « F*ck Batman » venant ponctuer une séquence brute et violente qui en réjouira plus d’un. Propre dans sa mise en scène, ce premier épisode ouvre des pistes prometteuses pour la suite de la série. Notamment en introduisant déjà les autres personnages : Starfire, amnésique, qui déambule en terres viennoises, et Beast Boy, à peine teasé. Titans a donc du potentiel. Sans faire preuve d’une ambition folle, la série DC fait plaisir et s’avère suffisamment distrayante. À voir si la série parviendra à garder le cap, et si possible, à aller au-delà durant les prochains épisodes. Chose qui serait plus que préférable, puisque Titans a déjà été renouvelée pour une seconde saison.

 

Titans créée par Greg Berlanti, le 12 octobre 2018 sur le DC Universe et prochainement sur Netflix. Ci-dessus la bande-annonce.

Avec Titans, DC lance sa première série originale destinée à sa plateforme de streaming, DC Universe. Autant dire que la série est attendue au tournant, bien que sa réception ne devrait, au final, pas être si déterminante. La plateforme a pour vocation d’attirer les fans de DC qui pourront y découvrir les films et séries déjà produit.e.s, ainsi que de nouvelles œuvres. Titans, bien qu’étant la première, n’est que l’initiatrice puisque verront par la suite le jour les séries Doom Patrol et Swamp Thing. Bonne nouvelle, à la vue du premier épisode, Titans parvient à faire oublier le scepticisme qui…

Note de la rédaction

Note de la rédaction

"Titans" parvient à convaincre sur son premier épisode. Propre dans l'ensemble, bien que pas d'une ambition folle, on accroche en priorité pour le personnage de Rachel.

User Rating: 3.95 ( 3 votes)

Voir aussi

On stream Titans : les Robin se rencontrent dans l’épisode 5

L'épisode 5 de "Titans" a dévoilé un personnage attendu. La rencontre de deux Robin est expéditive mais permet de montrer une fois de plus la richesse de l'univers DC, que le show utilise intelligemment, sans alourdir par trop d'explication et sans perdre les néophytes. Attention, SPOILER.

Laisser un commentaire

Copyright © 2018 cineserie.com. Tous droits réservés. Un site E-borealis